Histoire

Blason Saint-Paterne

La commune a repris comme blason, les armoiries de la famille LE COUSTELLIER – Seigneur de Saint-Paterne dès le XIVème siècle.

A l’époque du néolithique, une hache découverte à Saint-Paterne atteste du passage de l’homme déjà à cette époque.
L’existence d’un peuplement et d’un sanctuaire datent vraisemblablement d’avant l’an mil, le vocable de la paroisse ainsi que les sépultures mises à jour, situant le peuplement en haut Moyen Âge, en liaison certainement avec un défrichement de la forêt de Perseigne qui borde Saint-Paterne.
En 1145, la commune semble alors aux mains des Seigneurs d’Ozé, puissante seigneurie de Saint-Paterne.
La paroisse de Saint-Gilles de la Plaine a été réunie à celle de notre ville en 1240. Au début du XVème siècle, la famille LE COUSTELLIER – Seigneurs d’Ozé – fait bâtir le manoir situé dans le bourg, très remanié par la suite.

L’économie de Saint-Paterne est jusqu’à la fin du XIXème siècle basée sur la céréaliculture. Une dizaine de métiers à tisser assureront une production vendue à Alençon. En outre, on exploite des carrières de calcaire, une briqueterie et un four à chaux.
La révolution donne un rôle administratif à la commune qui devient Chef Lieu de Canton en 1795.
En 1805, une partie de la commune – le faubourg de Montsort – est réunie à Alençon et un projet de transfert du Chef Lieu de Canton vers Oisseau le Petit est envisagé, projet qui échoue devant l’opposition des Saint-Paternais.

Aujourd’hui, Saint-Paterne est une commune située dans le département de la Sarthe (région des Pays de la Loire). La ville de Saint-Paterne est toujours le chef lieu de canton et appartient à l'arrondissement de Mamers.
Les habitants de Saint-Paterne s'appellent les Saint-Paternais et étaient au nombre de 1 591 au recensement de 2007. La superficie de la commune est de 7.3 km². Saint-Paterne se situe à 3 kilomètres d’Alençon, à 22 kilomètres de Mamers et 55 kilomètres de Le Mans.
L'échangeur n° 19 de l'autoroute A28 allant d'Abbeville à A10 (Tours) et passant par Rouen est situé sur la commune de Saint-Paterne.

Saint-Paterne est une commune péri-urbaine composée de nombreux lotissements pavillonnaires où il fait bon vivre.

A voir :

Eglise de Saint-Paterne du XIIème au XIXème siècle :
Rétable du Maître Autel de 1630
Vierge à l’enfant de 1630
Fonts Baptismaux fin du XVIIIème siècle
Ostensoir du XIXème siècle
Vitrail en grisaille seconde moitié du XIXème siècle

Chapelle de Saint-Gilles XIIème et XXème siècle :
Bois et peinture murale XVIIIème siècle
Histoire de Saint-Gilles Fin XIXème siècle
Château de Saint-Paterne du XVème siècle
Etc…